First Canicross !

Hier était pour moi une journée de première :

  • Premier trail
  • Première course de nuit
  • Première course avec mon chien : Néron !

Et voici comment ça s’est passé.

L’entrainement

Ca m’a pris un jour comme ça. Mon chien était à la maison et je voulais aller courir avant la nuit. J’allais donc le faire patienter avant sa promenade du soir. Et puis j’ai vu ses petits yeux quémander pour sortir. Je me suis dit « bon essayons ». Voilà, nos courses à 2 étaient parties.

5 kilomètres plus tard, je nous inscrits pour un canicross dont j’ai vu la pub sur Facebook. 12 kilomètres entre chiens et maitres. – Why not !

A partir de la, j’ai commencé à courir 2 à 3 fois par semaine avec Néron. Au début, nous avons commencé sur de petites distances : 5-6 kilomètres. Puis nous avons augmenté crescendo jusqu’à réussir à courir 10 kilomètres.

Voyant mon tout n’être jamais fatiguée, j’ai vite compris que la plus grosse contrainte serait de réussir à le concentrer sur la course et non les odeurs alentours. Pendant les entrainements, j’ai essayé de lui apprendre à rester devant, à connaitre sa droite et sa gauche et à s’interdire de s’arrêter lorsque je ne l’avais pas demandé.

L’équipement

Courir avec son chien n’est pas aussi facile qu’on ne le pense. Surtout en compétition. Si vous planifiez de courir avec votre chien sans laisse, alors il n’y a pas besoin de matériel supplémentaire mais comme lâcher son chien est souvent interdit, mieux vaut être bien équipé.

J’ai donc investit dans une ceinture, une laisse et un harnais spécial pour mon chien :

  • Harnais Inlandis : il est très important de courir avec un bon harnais. Pourquoi ? Eviter de blesser son chien tout simplement !
  • Laisse Inlandis : Extensible et réglementaire pour les compétitions, elle est très solide.

  • Ceinture Zero DC : très pratique, elle est assez large dans le dos pour éviter de vous blesser. Une petite poche à l’arrière permet d’y glisser votre téléphone ou vos clés. Elle laisse de la liberté à votre chien puisque sa laisse peut se déplacer autour de votre taille.

Et nous voilà paré !

La course

C’était une course de nuit en plus mois de Janvier. Le départ va être donné à 18 heures. Nous sommes 50 à partir avec nos chiens, puis les coureurs du Trail partiront.

Nous arrivons sur la ligne de départ avec Néron qui ne comprend pas bien ce qui lui arrive. Je le sens stressé et intrigué par tous ces chiens autours de lui. D’office, nous constatons que certains ne sont pas là pour rigoler.

Le top départ et donner e première erreur : Monsieur veut encourager Néron en l’appelant, il vire à droite et moi avec. Au bout de quelques mètres je perd de l’aisance : nous sommes dans le noir et ma lampe frontale n’est clairement pas à la hauteur. Les autres participants disparaissent dans la forêts. Il est temps d’improvisé.

Néron est un peu tendu, il renifle partout et ne court pas forcément. Dès qu’un chien s’approche il veut jouer… Il n’est pas facile à gérer et j’appréhende la réaction des autres concurrents. Personnes n’est méchant. Ouf ! Bientôt je serai rattrapé par les coureurs du trail. J’en prend un peu sur mon amour propre mais tant pis, on avance.

On court dans la boue, il y a des racines. Bref, sacré expérience !

Après 1h20 je vois les lumières de l’arrivée. Nous sommes les avants derniers maitres/ chiens. Mes parents et Monsieur sont là pour m’accueillir. Néron est ravi de les revoir également. Malgré ses quelques frasques il aura été bienveillant et aura parcours ses 12 kilomètres sans trop d’encombre.

Note à moi-même pour la prochaine :

  • Acheter des vrais chaussures de trail
  • Investir dans une lampe frontale en bonne et dû forme
  • S’entrainer au moins 3 mois avant la course

Et vous, vous courrez avec votre Toutou ?


English version :

Yesterday was a time of premiere for us :

  • First time running a Trail
  • First time running at night
  • First time running a race with my dog, Néron

Let me tell you all about it !

The training

Obviously, I was not going to through my puppy & I into a race that he would not appreciate. I started bringing him running with me right after my first Half Marathon in Amsterdam. And I actually discovered… That he liked it a lot !

He could run 6-8 km without being even slightly tired afterward.

To train him (and I because I needed to learn also how to coordinate my moves with him) we run progressively :

  • 5-6 km the firsts 5 times
  • 8 km once or twice
  • 10 km all the other training

As he already had training class, he already knew orders such as « Left » and « Right » which are really useful during a Canicross race.

I taught him as well « Stop » (to stop at crosswalk), « Go » to start running and accelerating.

The equipment

It took me a while to find the correct equipment. At first I decided to buy a cheap chancres belt and leash as I did not know if we were going to continue. Once I noticed we both appreciate it, I invested in a real dog harness and Canicross belt.

I bought a Zero DC Canicross Belt, which is really cool but it took me a while to perfectly fit it. Next one I will buy might be a sling (from Inlandis I guess). Néron harness and leash are from Inlandis, a french brand. Both are very qualitative and worth the price (not that expensive anyway).

The Race

We arrived at 5pm to discover the place, get my bib and get ready. At 6pm I was at the start line with my Puppy. He was really stressed by all that dogs and people around him (50 dogs and more than a thousand persons around). So I was stressed as well… I only wanting to go and start running.

At 6:15, I turned on my headlamp and huddle up to my puppy to get ready for the start.

3,2,1… GO ! That was it, and it was a bit of a mess ! 50 dogs in small path was really funny and messy. Really soon, most of them have exceeded us. I did not care as I wanted to take it very easy.

My headlamp was really bad : that was my first mistake, I could not see much. Second mistakes : I wore my running shoes which are not recommended at all. Above all when it has been raining and the path is in sand and earth (well it was more slippery mud).

First 2 kilometers it was hard finding my way. I was so lost ! Néron was smelling every tree and grass and listened hardly to my orders. But soon enough we found our rhythm.

We finished our 12km in 1h21 (6,47’/km). Which I found is not bad regarding the conditions. We arrived before last (the last one was a Dalmatien which has really bigger legs than Néron so we were proud anyway).

Néron was exhausted but happy to meet my family again and went back to sleep very fast. I was really happy to have succeeded in this new challenge, above all because eI was not alone in this journey !

Now I am starting my training for the next Half Marathon in April !

What is your next challenge ?

Words countdown : 565